MA CITATION DU SOIR

Posté par sylvie le 11 septembre 2021

Parfois il faut savoir changer de comportement, de méthode ou d’attitude, ou même accepter de revoir les principes qui, jusque là, régissaient notre vie.

 

 

Cela ne veut pas dire qu »ils étaient mauvais, mais tout simplement qu’ils ne répondent plus à nos besoins.

 

 

Cela s’appelle s’adapter.

 

 

De telles remises en cause sont douloureuses mais ceux qui les acceptent en sortent grandis, parce qu’ils sont dépassés eux-mêmes.

 

 

 

fleurs11.jpg

Publié dans PHILOSOPHIE | Pas de Commentaire »

A AURORE

Posté par sylvie le 15 septembre 2020

A AURORE

La nature est tout ce qu’on voit,

Tout ce que l’on aime.

Tout ce qu’on sait, tout ce qu’on croit

Tout ce que l’on sent en soi-même

 

Elle est belle pour qui la voit,

Elle est bonne à celui qui l’aime

Elle est iuste quand on y croit

Et qu’on la respecte en soi – même.

 

Regarde le ciel , il te voit,

Embrasse la terre, elle t’aime

La vérité c’est ce qu’on croit.

En la nature c’est toi même.

 

GEORGE SAND

 

A AURORE

Publié dans POESIE | Pas de Commentaire »

SENTIR ET PERCEVOIR

Posté par sylvie le 25 août 2020

ouh la la !!! un an tout juste que je n’ai pas alimenté ce blog …Le facteur temps est une des raisons pour lesquelles je ne plus aussi assidue, j’ai par ailleurs quatre blogs qui sont également peu alimentés, mais voilà, c’est la rentrée, et on prend de nouvelles dispositions.

Un court article pour commencer , qui me paraît interessant ..

Bonne rentrée à tous ..

 

SENTIR ET PERCEVOIR 

Je vois des gens dans la rue mais je regarde un objet qui m’a intrigué dans une vitrine, j’entends la musique du voisin mais j’écoute la mienne:  » voir » et  » entendre » sont des verbes qui expriment des sensations, tandis que  » regarder » et  » écouter » sont des verbes qui expriment des perceptions.

 

Quelles différences y’a t-il entre  » sentir  » et  » percevoir  » ?

 

La sensation est passive (involontaire)

La perception est active ( volontaire).

La sensation est physique, elle touche mon corps, ma sensibilité.

La perception possède une dimension intellectuelle, elle est déjà un acte de l’esprit.

La perception est de la sensation à laquelle de l’intelligence, de l’interêt, de la culture, de la réflexion auront été ajoutés. On a appelé  » loi de l’interêt » ce mécanisme qui fait que les choses n’existent pour nous que dans la mesure où elles représentent déjà quelque chose.

 

IL N’Y A PAS DE PERCEPTION NAIVE  

 

Il  ne suffit pas d’avoir des mains, des yeux et des oreilles pour percevoir . Le monde ne nous apparaît jamais tel qu’il est mais tel que nous sommes.

 

LA PERCEPTION EST-ELLE DANS LE SUJET QUI PER9OIT OU BIEN DANS L’OBJET PERCU ?

 

Les qualités premières sont celles qui sont sensées appartenir à la  chose elle même, indépendamment du sujet qui la perçoit .

PERCEPTION

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans PHILOSOPHIE | Pas de Commentaire »

NATURE

Posté par sylvie le 5 septembre 2019

Ravie de vous retrouver après ces quelques mois d’absence …

Reprise progressive des  » cours » ….avec  une citation sur la nature ..

BELLE REPONSE

j’ai interrogé la terre, la mer et ses profondeurs, les animaux et les choses rampantes.

J’ai interrogé les vents qui soufflent, les cieux, le soleil , la lune, et tout ce qui se trouve à l’orée de ma chair..

Mon interrogation était le regard que je portais sur eux .

Leur réponse fut leur beauté .

NUAGE SUR MER

Publié dans CITATIONS | Pas de Commentaire »

BELLE IMAGE DE PAIX

Posté par sylvie le 9 juin 2019

La plus belle image de la paix

« Il était une fois,
un roi qui avait offert un prix
à l’artiste qui ferait la peinture
de la plus belle image de la paix.
Plusieurs artistes ont essayé.
Le roi a regardé les images,
mais il n’en aimait seulement deux
et il avait à choisir entre ces deux peintures.

La première image était un lac calme.
Le lac était un miroir parfait
pour les montagnes majestueuses autour.
Au-dessus il y avait un ciel bleu
avec quelques noages blancs.
Tous ceux qui ont vu cette peinture
ont pensé que c’était l’image parfaite de la paix.

serenite

L’autre peinture avait des montagnes aussi.
Mais elles étaient abruptes, rocheuses
et le sommet sans arbre.
Au-dessus, il y avait un ciel orageux
avec de la pluie et des éclairs.

montagnes enneigées

À côté de la montagne,
il y avait une grosse chute d’eau.
Cela ne ressemblait en rien à la paix.belle cascade55

Mais quand le roi a regardé,
il a vu derrière la chute,
un petit buisson qui avait poussé sur le rocher.
Dans le buisson, une maman oiseau
avait bâti son nid.
Là, au milieu de ce remous d’eau,
était assise la maman oiseau
sur son nid… en parfaite paix.

D’après vous, quelle image a remporté le prix?

Le roi a choisi la seconde.
« Parce que, expliqua le roi,
la paix ne veut pas dire d’être
à un endroit où il n’y a ni bruit,
ni trouble ou de gros travaux.
La paix veut dire d’être
au milieu de toutes ces choses
et d’être toujours calme dans votre coeur. »

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

L’EAU

Posté par sylvie le 1 juin 2019

L’eau,

 

Eau, tu n’as ni goût, ni couleur, ni arôme,

 

On ne peut pas te définir,

 

On te goûte sans te connaître,

 

Tu n’es pas nécessaire à la vie : tu es la vie,

 

Tu nous pénètres d’un plaisir

 

Qui ne s’explique pas par les sens,

 

Avec toi rentrent en nous tous les pouvoirs

 

Auxquels nous avions renoncé.

 

Par ta grâce s’ouvrent en nous 

 

Toutes les sources taries de notre cœur.

 

Tu es la plus grande richesse qui soit au monde,

 

Et tu es aussi la plus délicate

 

Toi, si pure au ventre de la terre.

 

Tu n’acceptes point de mélanges,

 

Tu ne supportes point d’altération

 

Tu es une ombrageuse divinité,

 

Mais tu répands en nous un bonheur infiniment simple.

 

 

SAINT EXUPERY

 

L'EAU dans DIVERS -kBIcQlrO6mkoAvKFqW75xiO5MI@800x1067

Publié dans DIVERS | Pas de Commentaire »

CITATIONS

Posté par sylvie le 22 avril 2019

Quelques citations de différents philosophes :

LIBERTE :     Renoncer à sa liberté, c’es renoncer à sa qualité d’homme ….           JEAN JACQUES ROUSSEAU

LIBRE :        Se vouloir libre, c’est aussi vouloir les autres libres …………..            SIMONE DE BEAUVOIR

MEMOIRE :  Il  est possible de vivre sans se souvenir et de vivre  heureux, mais il est impossible de vivre sans oublier …FRIEDRICH NIETZSCHE

ESPERER :  Le désespoir advient si l’on a espéré, la déception surgit parce que l’on a attendu,  leçon de sagesse:ne pas espérer, ne pas attendre, faire avec. MICHEL ONFRAY

ETRE :        On ne fait pas ce que l’on veut et cependant on est responsable de ce qu’on est …JEAN PAUL SARTRE 

HAINE :    L’amour n’est pas le contraire de la haine, c’est sa sublimation.       GEORGES  PERROS

HASARD :   Ce que nous appelons le hasard n’est et ne peut être que la cause ignorée d’un effet connu. Il n’y a point de hasard, tout est épreuve, ou punition ou récompense,ou prévoyance.VOLTAIRE  

HISTOIRE :  Ce que raconte l’Histoire n’est, en effet, que le long r êve, le songe lourd et confus de l’humanité…. ARTHUR SCHOPENHAUER 

HOMME :   Qu’est ce que l’homme dans la nature ? Un néant à l’égard de l’infini, un tout à l’égard du néant, un milieu entre tout et rienBLAISE PASCAL 

 

maldives22

 

Publié dans CITATIONS | Pas de Commentaire »

LA MONTAGNE

Posté par sylvie le 2 décembre 2018

Image de prévisualisation YouTube
Ils quittent un à un le pays
Pour s’en aller gagner leur vie
Loin de la terre où ils sont nés
Depuis longtemps ils en rêvaient
De la ville et de ses secrets
Du formica et du ciné
Les vieux ça n’était pas original
Quand ils s’essuyaient machinal
D’un revers de manche les lèvres
Mais ils savaient tous à propos
Tuer la caille ou le perdreau
Et manger la tomme de chèvrePourtant que la montagne est belle
Comment peut-on s’imaginer
En voyant un vol d’hirondelles
Que l’automne vient d’arriver ?

Avec leurs mains dessus leurs têtes
Ils avaient monté des murettes
Jusqu’au sommet de la colline
Qu’importent les jours les années
Ils avaient tous l’âme bien née
Noueuse comme un pied de vigne
Les vignes elles courent dans la forêt
Le vin ne sera plus tiré
C’était une horrible piquette
Mais il faisait des centenaires
A ne plus que savoir en faire
S’il ne vous tournait pas la tête

Pourtant que la montagne est belle
Comment peut-on s’imaginer
En voyant un vol d’hirondelles
Que l’automne vient d’arriver ?

Deux chèvres et puis quelques moutons
Une année bonne et l’autre non
Et sans vacances et sans sorties
Les filles veulent aller au bal
Il n’y a rien de plus normal
Que de vouloir vivre sa vie
Leur vie ils seront flics ou fonctionnaires
De quoi attendre sans s’en faire
Que l’heure de la retraite sonne
Il faut savoir ce que l’on aime
Et rentrer dans son H.L.M.
Manger du poulet aux hormones

Pourtant que la montagne est belle
Comment peut-on s’imaginer
En voyant un vol d’hirondelles
Que l’automne vient d’arriver ?

JEAN FERRAT

12572962_10154583985502575_6044434185548240359_n

Publié dans MUSIQUE, PHILOSOPHIE | 1 Commentaire »

LE MOT

Posté par sylvie le 25 octobre 2018

Braves gens, prenez garde aux choses que vous dites !
Tout peut sortir d’un mot qu’en passant vous perdîtes.
TOUT, la haine et le deuil ! Et ne m’objectez pas
Que vos amis sont sûrs et que vous parlez bas. 

Ecoutez bien ceci :

Tête-à-tête, en pantoufle,
Portes closes, chez vous, sans un témoin qui souffle,
Vous dites à l’oreille du plus mystérieux
De vos amis de coeur ou si vous aimez mieux,
Vous murmurez tout seul, croyant presque vous taire,
Dans le fond d’une cave à trente pieds sous terre,
Un mot désagréable à quelque individu.

 

Ce MOT – que vous croyez que l’on n’a pas entendu,
Que vous disiez si bas dans un lieu sourd et sombre -
Court à peine lâché, part, bondit, sort de l’ombre;
Tenez, il est dehors ! Il connaît son chemin,
Il marche, il a deux pieds, un bâton à la main,
De bons souliers ferrés, un passeport en règle ;
Au besoin, il prendrait des ailes, comme l’aigle !
Il vous échappe, il fuit, rien ne l’arrêtera ;
Il suit le quai, franchit la place, et cætera
Passe l’eau sans bateau dans la saison des crues,
Et va, tout à travers un dédale de rues,
Droit chez le citoyen dont vous avez parlé.
Il sait le numéro, l’étage ; il a la clé,
Il monte l’escalier, ouvre la porte, passe, entre, arrive
Et railleur, regardant l’homme en face dit :
« Me voilà ! Je sors de la bouche d’un tel. »

 

Et c’est fait. Vous avez un ennemi mortel.

Victor Hugo, Toute la Lyre

                  .

 

Petit mot

Publié dans DIVERS | Pas de Commentaire »

LA POESIE

Posté par sylvie le 14 octobre 2018

LA POÉSIE

La poésie n’est ni une occupation, ni une distraction.
Le poème correspond à un besoin intérieur, il est le résultat d’une nécessité.

 

Il est dans l’ordre métaphysique, plus proche de la prière, du suicide, de la révolte que de l’écrit scientifique et du roman.

 

Dans l’envoutement que provoque un vers, il y a en même temps une action sur le sens et une action sur l’esprit indissociables.

(R.A. Gutmann)

 

941b4790

Publié dans CITATIONS | 2 Commentaires »

12345...27
 

pas d'histoires entre nous |
journal de la guenon du bou... |
meslivrespreferees |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Because the words are my life
| LA CULTURE ET L'UNIVERSALISME
| ENVIE DE LECTURE