LES DEUX LOUPS

Posté par sylvie le 19 avril 2018


L’homme est parfois cruel, il ressent de la colère


Quand une autre personne est injuste avec lui


Tel un hurlement sourd que l’on se doit de taire


Car il n’est jamais bon d’agir en ennemi

. Il ressent de la haine et n’a pas de regret,


Il s’épuise c’est tout, sans blesser l’âme amie,


Un peu comme un poison qu’on aurait avalé


Avec l’affreux désir de prendre une autre vie

 

.Nous avons tous deux loups, au plus profond de nous


Qui régissent nos vies, nos désirs, notre éthique

.
Ils s’opposent sans cesse, au pire, nous rendent fous,


A chacun de dompter le fauve maléfique

.Le premier est très bon, ne nous fait aucun tort,


Il vit en harmonie avec ce qui le touche.


Il ne s’offense pas et met chacun d’accord,


Car son juste combat, toutes les fois fait mouche.

 

L’autre loup quant à lui, toujours plein de colère,


Il se bat contre tous, tout le temps sans raison

,
Il ne peut pas penser, tant sa haine est entière,


Soldat perpétuel, fossoyeur d’unisson

.Il est parfois ardu de vivre tout cela


Lequel de ces deux loups, en nous l’emportera ?


La réponse est fort simple et en toi elle vit :


De ces loups, gagnera celui que tu nourris.

 

ARTIQUE LOUP

Publié dans DIVERS | Pas de Commentaire »

QUELQUES CITATIONS DE GRANDS PHILOSOPHES

Posté par sylvie le 12 mars 2018

L’intérêt que j’ai à croire une chose  n’est pas une preuve de l’existence de cette chose.    VOLTAIRE

Le désespoir est une défaite anticipée….. KARL JASPERS

La conscience est la voix de l’âme : les passions sont la voix du corps,

la conscience est à l’âme ce que l’instinct est au corps….. JEAN JACQUES ROUSSEAU

Pour autant que l’on puisse l’identifier à un moment donné,

chaque classe sociale ressemble à un  hôtel,

ou un autobus, toujours plein,

mais toujours de personnes différentes….   JOSEPH ALOIS SCHUMPETER

Il faut de la confiance et du courage  pour affronter nos vies,

En effet , pour devenir libres,

Il nous faut apprendre à regarder, 

sans illusion ni crainte,

ce que nous avons fait. ………STANLEY HAUERWAS

L’art de vivre ressemble plus 

à un match de lutte qu’à un ballet…. MARC AURELE

780745209-hui-mae-khamin-waterfall-in-deep-forest-thailand-Ev-1280x960-MM-78

Publié dans CITATIONS | Pas de Commentaire »

A AURORE

Posté par sylvie le 24 février 2018

A AURORE

La nature est tout ce qu’on voit,

Tout ce qu’on veut, tout ce qu’on aime.

Tout ce qu’on sait, tout ce qu’on croit,

Tout ce que l’on sent en soi-même.

Elle est belle pour qui la voit,

Elle est bonne à celui qui l’aime,

 Elle est juste quand on y croit

Et qu’on la respecte en soi même.

Regarde le ciel, il te voit

, Embrasse la terre, elle t’aime,

La vérité c’est ce qu’on croit,

En la nature  c’est toi même.

GEORGE SAND

 

3b8f3d26

Regarde le ciel,il te voit,

 Embrasse la terre, elle t’aime 

La vérité c’est ce qu’on croit

En la nature c’est toi même.

GEORGE SAND

Publié dans PHILOSOPHIE | Pas de Commentaire »

CITATIONS – PROVERBES

Posté par sylvie le 17 février 2018

Je ne croirai à l’humilité chretienne que quand je verrai un homme pieux s’humilier devant u n homme qui ne l’est pas………NIETZSCHE

 

L’action est une suite d’actes désespérés qui permet de gagner du temps. …. G.BRAQUE

 

Le faire est révélateur de l’être………………………………J.P.SARTRE

 

Les souvenirs du bonheur passé sont les rides de l’âme……X.DE MAISTRE

 

Les miroirs feraient bien de réflechir avant de renvoyer les images….J.COCTEAU

 

Le critère de la maturité c’est l’art de résister aux symboles ………..

 

L’harmonie ce n’est pas l’écrasement des différences mais la conciliation des contraires.

 

Le domaine de la liberté commence là où s’arrête le travail déterminé par la nécéssité.

 

La foi est une certitude objective……………………………….E. KANT

 

L’imagination est plus importante que le savoir…………….EINSTEIN

 

Dans la vie j’ai eu le choix entre l’amour, la drogue et la mort, j’ai choisi les deux premiers, et c’est le troisieme qui m’a choisi…………….JIM MORRISSON

 

A l’état de nature, l’homme est  un loup pour l’homme. ……. THOMAS HOBBES

 

Si tu plonges longtemps ton regard dans l’abîme, l’abîme te regarde aussi. NIETZSCHE

 

Le travail d’une femme vaut plus que le discours de cent hommes…Proverbe AFGAN

 

Seul un sot mesure la profondeur de l’eau avec ses pieds.Proverbe Africain

 

Ce que l’amour peut faire, l’amour ose le tenter…………Proverbe anglais.

 

il vaut mieux subir l’injustice que de la commettre…………..PLATON

 

la barbe ne fait pas le philosophe………………………………..PLUTARQUE

 

La vie ne m’a offert aucun cadeau, mais elle m’a donné la peur de vivre. Pro. Belge

 

Aimer une personne pour son apparence c’est comme aimer un livre pour sa reliure………………………..CANADA

 

on a besoin de ses mains pour dire les choses que la parole ne traduit pas    .CANADA

 

Je t’aime et je ne veux rien y faire- je t’aime et je ne peux rien y faire – empeche les oiseaux de voler, empeche la rivier de couler – mais tu ne peux empecher mon coeur de t-’aimer ….

 

Ne vous mettez pas en avant, mais ne restez pas en arrière ………..CHINE

 

la vertu d’une femme n’est pas profonde, mais sa colere est sans fin . CHINE

 

On peut vaincre avec une épée et être vaincu par un baiser ……COLOMBIE

 

Si j’avais mille âmes je te les donnerai mais je n’ai qu’une, prends la mille fois….ESPAGNOL

 

Enrichissons nous de nos differences mutuelles …………PAUL VALERY

 

Quand on est aimé on ne doute de rien, quand on aime on doute de tout. CELINE

 

je peux résister à tout sauf à la tentation……………OSCAR WILDE

 

Je ne sais qu’une chose, c’est que je ne sais rien ……..SOCRATE

 

cde soleil

Publié dans CITATIONS | 1 Commentaire »

MA CITATION DU SOIR

Posté par sylvie le 7 février 2018

LE TEMPS QU’IL FAIT 

 

Le climat est ce à quoi nous nous attendons.

Le temps est ce que nous obtenons en réalité.

MARC TWAIN

NUAGE SUR MER

Publié dans CITATIONS | Pas de Commentaire »

LA PHILOSOPHIE

Posté par sylvie le 19 janvier 2018

Apprendre la philosophie ? vous n’y arriverez pas..car elle n’est nulle part.  Personne ne sait quoi vous dire de lire . Aucun philosophe ne    sera jamais d’accord avec son voisin  pour affirmer  » là se trouve la philosophie, lisez ce chapitre …. » Qui a  parlé d’apprendre la philosophie ? Il ne s’agit pas d’ingurgiter des    connaissances.  Il est question d’abord et avant tout de s’excercer à une activité. Peu importe après tout  comment est dénomme cette activité. On peut l’appeler  » pensée », «     réfléxion »,  » philosophie » . La dénomination, ici n’a pas grand intérêt. Ce qui compte, c’est que cette activité soit la votre .. Que ce soit votre pensée, votre réflexion qui s’excerce. Penser    est comme respirer, manger ou dormir : personne , absolument personne, ne peut le faire à votre place. Pas même les philosophes.

 

beau regard ))))

Chez les philosophes, vous allez pouvoir trouver des outils, des chemins déjà balisés, des aides. Mais vous ne trouverez  pas votre propre    pensée. Celle ci, vous ne pourrez la repérer que par vous meme, dans votre propre tête, et pas ailleurs. Il faut donc se dire que les ouvrages des grands penseurs, les systèmes existants, les    raisonnements déjà exposés sont là pour vous permettre d’aller plus loin, ou plus vite , ou plus nettement dans votre pensée. Aucun livre, ne pourra penser à votre place.

 

D’un autre côté, il est évident que par soi même, tout seul, sans aucune aide, aucun support, aucun point de départ, vous ne sauriez aller     fort loin. Sans les instruments fournis par les philosophes, sans les questions sur lesquelles ils ont déjà travaillé  et les solutions qu’ils ont ténté de construire, vous resteriez    pratiquement sur place. C’est une évidence. Mais il est évident aussi que c’est vous qui allez comprendre, discuter, argumenter, et personne d’autre.

 

Apprendre ce que disent les philosophes et le répéter, ce n’est pas faire de la philosophie. Vous en ferez en revanche  dès que voous    commencerez à vous servir de ces éléments empruntés aux philosophes pour réfléchir et construire votre propre parcours.  Exactement comme vous vous servez du mont Blanc pour marcher et    avancer vers le sommet. Cest n’est pas vous qui avez inventé le mont Blanc, mais c’est vous qui avancez.. Et personne à votre place..

 

PENSER PAR SOI MEME… il ne s’agit pas de tout inventer ni de partir de zéro, sans aide ni matériel. Il n’est pas question non plus de dire    n’importe quoi, ou de croire qu’il suffit qu’une vague opinion vous traverse la tête pour que ce soit une idée. Mais il s’agit de s’emparer des idées existantes, de les trier, de les mettre à    l’épreuve pour voir celles qui vous conviennent le mieux, qui vous paraissent les plus convaincantes, les plus proches de l’idée que vous êtes faites de la vérité. C’est parfois long, il arrive    qu’on soit dérouté.  On pensait par exemple que tout était assez simple, que deux façons de voir différentes se disputaient et qu’il nous suffisait de les observer et de choisir.. Mais en    fait, ce n’est pas ainsi que les choses se passent. Des points d’appui que l’on croyait solides se dérobent, des questions surgissent de lieux que l’on pensait sans problèmes. Alors les embarras    commencent …

REGARD2

Publié dans PHILOSOPHIE | Pas de Commentaire »

MA PENSEE DU SOIR

Posté par sylvie le 17 janvier 2018

Tant que tu t’inquièteras de ce que les autres pensent,

Tu seras en leur pouvoir,

Lorsque tu n’auras plus besoin de leur approbation,

Tu pourras assumer ton propre pouvoir.

NEAL DONALD WALSCHle regard 1234

Publié dans PHILOSOPHIE | Pas de Commentaire »

LES LARMES

Posté par sylvie le 20 décembre 2017

 

 

LES LARMES dans CITATIONSIl y’a du sacré dans les larmes.

Ce ne sont pas des signes de faiblesse,  mais de force.

Ce sont les messagers de l’incommensurable chagrin,

Et de l’indicible amour…

WASHINGTON IRVING

larmes  22

Publié dans CITATIONS | Pas de Commentaire »

LES REVES

Posté par sylvie le 10 décembre 2017

Qu’est ce que le rêve ?  Le rêve est la représentation symbolique d’un désir ou d’une pulsion. Parfois le désir est facile à interpréter mais parfois il se présente sous une forme déguisée, totalement déformée et son interprétation requiert une analyse précise.

Cette interprétation n’est pas toujours acceptée et l’on comprend pourquoi. Les rêves ne trahissent pas toujours de désirs nobles ou tout au moins avouables, certains révèlent des désirs obscènes ou criminels.

Les rêves sont parfois angoissants. La peur est la manifestation du grand conflit du psychisme entre les désirs qui demandent à être satisfaits et la résistance qu’oppose le Surmoi. Ce type de rêve provoque souvent d’autres malaises secondaires divers, tels que des sueurs abondantes, des larmes, des maux de tête et un réveil brutal. La peur non seulement se rêve mais se vit aussi réellement.

Il est certain que nous rêvons tous lorsque nous dormons. Pour Freud, le rêve est  » la vie du psychisme pendant le sommeil »; ce ne peut être autre chose car, si pendant le sommeil nous nous réfugions dans une situation de renoncement au monde extérieur, l’activité psychique continue. Tandis que le corps se repose, l’esprit maintient son activité effrênée, comme si quelque chose l’empêchait  de se reposer et de freiner son dynamisme.

On pourrait penser qu’une personne psychiquement saine  ne devrait pas rêver puisque sa vie psychique n’est pas perturbée, mais il n’en est pas ainsi et nous rêvons tous même si au réveil nous ne nous en souvenons plus.;la vie psychique est soumise à toutes sortes de stimuli et l’esprit donne libre cours à ses réactions pendant le sommeil.

Lorsque Freud étudia le sommeil sur le plan psychanalytique, il fut âprement critiqué. Jusqu àlors les songes et leur interpretation étaient considérés comme des superstitions et des histoires de gens ignorants, ce fut par conséquent très audacieux de sa part de prendre la vie onirique au sérieux et d’en faire le sujet d’étude d’une science, démontrant son importance pour le diagnostic d’une maladie. Dans la mesure où ses patients névropathes devaient lui communiquer tout ce qui lui venait à l’esprit dans leurs rêves,Freud commence à les analyser comme tout autre symptôme et en conclut qu’effectivement les rêves représentaient  une partie importante de la vie psychique du patient.

PROCHAIN ARTICLE : L’auto-analyse par l’interpretation des rêves

 

cascade

Publié dans PSY | Pas de Commentaire »

PETITE PENSEE POUR VOYAGER LEGER

Posté par sylvie le 27 octobre 2017

Je m’aperçois que je n’ai pas alimenté ce blog depuis le mois de juin…C’est bien involontaire ….Les aléas de la vie font qu’il y’a des priorités et l’espace temps limité….

Une petite citation pour commencer tout doucement ………Et un bon we à tous …

 

BANNIR DE SON ESPRIT  LES PENSEES NEGATIVES EN PARTICULIER AU LEVER ET AU COUCHER.

Dès qu’elles se présentent à notre réveil, ces petites phrases stériles martèlent notre esprit et ruinent notre énergie. Le soir, juste avant de rejoindre les bras de Morphée, elles assombrissent notre paysage mental, pouvant même nuire dans certains cas à notre endormissement ou à la qualité de notre sommeil.

 

Ces deux moments clefs- que sont notre première pensée du matin et la dernière pensée du soir au coucher- sont fondamentaux pour ancrer dans notre esprit du positif. Se dire , à ce moment là, une phrase tant sincère que bienfaisante ou se représenter une image stimulante le matin ( un horizon dégagé,une brise légère sur les vagues, une belle plage ensoleillée…) et calmante le soir ( un beau coucher de soleil, un lac tranquille, une forêt silencieuse…) imprègne notre esprit de pensées ou d’images qui agissent comme des semences dans notre vie quotidien

 

dy1fkl4p.jpg

Publié dans CITATIONS | 2 Commentaires »

12345...25
 

pas d'histoires entre nous |
journal de la guenon du bou... |
meslivrespreferees |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Because the words are my life
| LA CULTURE ET L'UNIVERSALISME
| ENVIE DE LECTURE