L’IMAGINATION FORCE OU FAIBLESSE

Posté par sylvie le 2 mai 2008

L’IMAGINATION : force ou faiblesse ? 

 

L’imagination trahit l’empreinte du réel  sur l’esprit. Les images qu’elle construit ne sont jamais de pures créations ex nihilo, c’est-à-dire à partir de rien. L’imagination représente, en alliance avec la raison, une force spécifique de l’esprit humain. 

 

LES QUATRES TYPES D’IMAGINATION : 

 

Pour juger de ce que l’imagination a de positif ou au contraire de trompeur, d’illusoire ou de néfaste, il convient au préalable de définir ce qu’est l’acte d’imaginer et de déterminer quels sont les principaux types d’imagination.   L’imagination désigne, pour l’esprit humain, la faculté de produire en pensée des images. Selon les cas, celles-ci représentent un objet absent  mais existant, ou bien proposent le modèle cohérent de quelque réalité qui n’existe pas encore, ou bien encore reproduisent de façon trompeuse le monde extérieur en se substituant à nos perceptions, ou enfin habillent et parent la réalité. 

 

Dans le premier cas, l’acte d’imaginer consiste simplement à reproduire une entité réelle. On parle à ce titre d’imagination reproductrice. Dans le deuxième cas, l’imagination est ce par quoi nous concevons quelque chose de nouveau. 

 

L’imagination constitue une force  lorsque elle conduit l’homme de science vers l’élaboration d’une nouvelle théorie …  Lorsque l’imagination est à l’œuvre dans le délire de la malade victime de ses chimères et qui perd de vue  la réalité, elle se révèle une force destructrice.  On peut parler  alors d’imagination à caractère pathologique, en ce sens qu’elle est l’expression incontrôlée d’un comportement amoral et déréglé de l’esprit humain. Ni force ni faiblesse, l’imagination qui est à l’œuvre dans les rêves, où sont intégrés et mis en scènes des bruits extérieurs détournés de leur contexte se révèle comme une faculté naturelle de l’esprit. 

En ce qui concerne les rêves, la faculté de produire des images et d’inventer des histoires apparaît comme le moyen pour le psychisme d’exprimer des désirs refoulés, et par la, d’évacuer une réelle tension qui menace à terme son équilibre. 

Laisser un commentaire

 

pas d'histoires entre nous |
journal de la guenon du bou... |
meslivrespreferees |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Because the words are my life
| LA CULTURE ET L'UNIVERSALISME
| ENVIE DE LECTURE