MA PENSEE DU SOIR

Posté par sylvie le 18 juin 2008

bdbfdqhg.jpg

LE SENS DU CHEMIN

Un voyage ne commence véritablement

Que lorsque l’on s’égare.

Vivre,

C’est se perdre,

Se tromper de chemin,

Oser recommencer,

Et se tromper à nouveau

Puis encore

Et encore

Pour trouver enfin

Le chemin

Le bon

Celui qui mène à soi .

Publié dans PHILOSOPHIE | Pas de Commentaire »

PROUST

Posté par sylvie le 15 juin 2008

Valentin Louis Georges Eugène Marcel Proust( 1871-1922) est un écrivain français dont l’oeuvre principale s’intitule  » A la recherche du temps perdu » . Marcel Proust demeure l’ écrivain français traduit et diffusé dans le monde.

Marcel Proust est né le 10 juillet 1871 à Auteuil,dans la maison de son grand-oncle maternel, Louis Weil. Sa mère, fille d’un agent de change juif , d’origine alsacienne lui apporte une culture riche et profonde et lui voue une affection parfois envahissante. Son père, fils d’un commerçant piliers, professeur à la faculté de Médecine de Paris après avoir commencé ses études au séminaire, est le premier grand hygiéniste français, conseilleur du gouvernement pour la lutte contre les épidémies. Marcel est baptisé à l’eglise St Louis à Paris. Or la commune fait rage à Paris en Mai 1871, un soir quadria Proust rentre chez lui, une balle tirée par un insurgé l’atteint à la jambe. Jeanne en apprenant cet évènement est saisie d’une telle frayeur que l’enfant qu’elle met au monde le 10 juillet suivant en portera les stigmates toutes sa vie.

Marcel est fragile, et le printemps devient pour lui la plus pénible des saisons: les pollens libérés par les fleurs dans les premiers beaux jours provoquent chez lui de violentes crises d’asthme. A neuf ans, alors qu’il rentre d’une promenade au bois de Boulogne avec ses parents, il étouffe, sa respiration ne revient pas, son père le voit mourir… Un ultime sursaut le sauve. Voilà maintenant la menace qui plane sur l’enfant et sur l’homme plus tard, la mort peut le saisir dès le retour du printemps, à la fin d’une promenade, n’importe quand, si une crise d’asthme est trop forte.

Après des études au lycée Condorcét, il devance l’appel sous les drapeaux et accomplit son service militaire à Orle ans. Rendu à la vie civile, il suit à l’ école libre des sciences politique, les cours d’Albert Sorel (qui le juge pas trop intelligent) lors son oral de sortie.

En 1894 il publie  » Les plaisirs et les jours » un recueil de poèmes en prose, portraits et nouvelles dans un style fin de siècle ou son art se montre plein de promesses. Illustré par Madeleine Lemaire dont Proust fréquente le salon avec son ami le compositeur Hahn, le livre passe à peu près inaperçu et la critique l’accueille avec sévérité, notamment décrivaient Jean Lorrain, réputé pour la férocité de ses jugements, il en dit tant de mal qu’il se retrouve au petit matin sur un pré, un pistolet à la main. Face à lui, un pistolet à la main : Marcel Proust. Tout se termine sans blessures, mais non sans tristesse pour l’auteur débutant. Ce livre vaut à Proust une réputation de mondain dilettante qui ne se dissipera auprès la publication des premiers tomes de  » A la recherche du temps perdu

Publié dans LITTERATURE | Pas de Commentaire »

ABSENCE

Posté par sylvie le 12 juin 2008

 

 

303udsec.gif    

  Je  m’absente pour quelques jours –

  Je vous souhaite un bon we.

Publié dans PHILOSOPHIE | Pas de Commentaire »

GANDHI

Posté par sylvie le 8 juin 2008

GANDHI

Homme politique et philosophe indien

Né le 2 octobre 1869

décédé 30 janvier 1948

 » je n’aime pas le mot tolérance mais je ne trouve pas de meilleur »

Penseur, homme politique et dirigeant nationaliste au role déterminant dans la lutte pour l’indépendance de l’inde sous l’empire britannique et qui, par son charisme exceptionnel et sa célèbre doctrine de la la résistance passive ont eu une influence intellectuelle bien au dela des frontières de son pays.

Né en 1869 Gandhi etait issu d’une famille politiquement influente, ses deux grands-pères ayant eté les premiers Ministres de deux petites principautés voisines.

Il se rendis à Londre en 1888 pour étudier le droit, et revint en Inde où il commença sa carrière de juriste. En 1893 il partit pour l’Afrique du Sud afin d’y travailler comme conseiller légal d’une firme indienne. Les 21 années qu’il passa dans cet état marquèrent un tournant crucial dans son existence.

Victime de la ségrégation raciale, il prit le parti des opprimés et lutta contre les injustices que subissaient les communautés indiennes et africaines. C’est au cours de combat où il n’hesita  pas à contourner les lois à ses risques et périls qu’il élabora une nouvelle méthode de lutte contre l’iniquité. Il parvient à colorer les conditions sociales de ses compatriotes, obtenant la reconnaissance des mariages indiens et l’abolition du suffrage censitaire imposé à cette minorité.

Pétri de culture indienne et occidentale, il s’engagea dans une réflexion profonde sur sa propre religion et celle des autres peuples , prenant ce qu’il considérait être le meilleur de chacune;

Revenu en Inde en 1914 il appuya les Britanniques durant la première guerre mondiale avec l’idée de gagner l’indépendance de son pays. Après avoir voyage à travers toute l’inde, il devint le dirigeant incontesté du mouvement nationaliste indien. A lui seul, il transforma le congres national  indien en une puissante organisation nationale ouverte à toutes les catégories sociales.

En 1925 il lança une campagne de bonne volonté, un programme de lutte contre les préjudices sociaux vis à vis du travail manuel. Il encouragea la valorisation des langues indigènes et le retour à la filature manuelle comme moyen de subsistance pour les population paupérisées. Ascète, épris de spiritualité, riche de traditions indiennes  et de la culture moderne occidentale Gandhi donna à l’hindouisme une inflexion politique et sociale nouvelle inspirée par d’autres civilisations.

Il améliora l’état du Satyagraha et élabora ce qu’il appelait la science nouvelle de la non violence. Il s’agissait de convertir moralement l’adversaire par une délicate chirurgie de l’âme.

En 1930  LE mahatma amorça une nouvelle phase dans la campagne de désobéissance civile en appelant au boycott des impôts , sur le sel, en particulier et en lancant la celebre marche à la mer. Des milliers d’indiens suivirent Gandhi mahmudabad   à la mer roman d’où il tirererent du sel en évaporant de l’eau de sel. Suite à cet acte, Gandhi fut arrêtée. En 1932 Gandhi entreprit de nouvelles campagnes de désobeissance civiles contre les britanniques.  Deux ans plus tard il abandonna officiellement son action politique et il fut remplacé à la tete du parti par Nehru.   iI effectua une longue tournée dans toute l’inde enseignant et encourageant la réforme sociale.

En 1942 il fut interné, mais libéré deux ans plus tard en raison de sa santé déficiente.

Durant la guerre civile 1946-47 Gandhi tenta au péril de sa vie d’apaiser les haines, ,d’arbitrer le conflit, il réussit par ses jeune à faire cesser les violences à Calcutta et à N.Delhi. Lorsque le gouvernement de l’inde décidé de renier sa promesse de donner au Pakistan sa part de bien, il fit front au pays tout entier et reussit en jeûnant à calmer les tensions. , cela irrita une partie des nationalistes , l’un d’entre eux , après s’être incliné devant lui, l’assassina lors d’une réunion de prière le 30 janvier 1948

Publié dans PHILOSOPHIE | Pas de Commentaire »

VOLTAIRE

Posté par sylvie le 7 juin 2008

VOLTAIRE

Écrivain et philosophe français

1694-1778

François Marie Arouet , dit plus tard Voltaire, est né officiellement le 21 novembre 1694 à Paris et baptise le lendemain. A plusieurs reprises il prétendra être né en réalité le 20 fevrier 1694, le baptême aurait été retardé du fait du peu d’espoir qu’il avait de rester en vie.

ETUDES: 1704-1711

Il commence ses études en 1704 au collège des Jésuites, il y fait de brillantes études de rhétorique et de philosophie, obtient des premiers prix. Cette éducation l’initie aux plaisirs de la conversation et du théâtre.  Vers 1706 il compose une tragédie  Romulus et Numitor: on en trouvera plus tard des extraits qui seront publies au XIX è siècle.  Après sa classe de philosophie, il quitte le collège pour s’inscrire à l’école de droit de Paris.

LIBERTIN : 

en 1712 il tente le concours de lacademie avec une ode,  » le voeu de Louis XIII mais échoue. Il est introduit dans une société libertine,il aime faire étalage de ses talents littéraires et de son esprit désinvolte  et frondeur qui se déploie dans des épigrammes.

En 1716 il est exilé cinq mois à Sully pour des vers sur les amours incestueuses du Régent Philippe III.  En 1717 il échapper à la déportation  et est emprisonné à la Bastille.

Les années 1719 a 1724 sont des années de mondanité. En 1726 à la suite d’une altercation avec le chevalier de Rohan, Voltaire est emprisonné de nouveau à la Bastille.

Il s’exile en Grande Bretagne ou il découvre la philosophe de John Locke, les théories scientifiques d’Isaac Newton et la caractéristique de la monarchie britannique dont il assurera la vulgarisation .

SA MORALE :

« je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire » . Dans la pensée du philosophe anglais Locke, Voltaire trouve une doctrine qui s’adapte parfaitement à son idéal positif et utilitaire. Locke apparaît comme le défenseur du libéralisme en affirmant que le pacte social ne supprime pas les droits naturels des individus. En outre c’est l’expérience seul qui nous instruit, tout ce qui la dépasse n’est qu’hypothèque, le champ du certain coincide avec celui de l’utile et du vérifiable. Voltaire tire de cette doctrine la ligne directrice de sa morale :  la tache de l’homme est de prendre en main sa destinée, d’ameliorer sa condition, d’assurer, d’embellir sa vie par la science, l’industrie ,les arts et par une bonne police des sociétés, ainsi la vie en commun ne serait pas possible sans une convention ou chacun trouve son compte.

C’est à Voltaire avant tout autre, que s’applique ce que Condorcet disait des philosophes du XVIII siècle qu’ils avaient  » pour cri de guerre : raison, tolérance, humanité.

SES CITATIONS :

« Nous laissons ce monde ci aussi sot et aussi méchant que nous l’avons trouvé en y arrivant »

réécriture est la peinture de la voix »‘

 » la superstition est a la religion ce que l’astrologie est à l’astronomie,la fille tres folle d’une mère tres sage »

« je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous puissiez le dire »

« les hommes discutent, la nature agit.   »

« Plus les hommes seront éclairés, et plus ils seront libres » 

Publié dans LITTERATURE | Pas de Commentaire »

PHILOSOPHES LATIN-ALLEMAND-FRANCAIS :SENEQUE-NIETZSCHE-DELEUZE

Posté par sylvie le 6 juin 2008

SENEQUE 

Philosophe latin -  fils d’une famille d’intello, il poursuit des études philosophiques.                  Avocat, il s’illustre par ses talents d’orateur- Compromis dans une affaire trouble, il est exilé en Corse

Accuse d’avoir d’avoir participé à une tentative d’assassinat, il reçoit l’ordre de mourir! 

On lui doit neuf tragédies mais ce sont surtout ses écrits moraux qui ont marqués

Son chef d’oeuvre » Lettres à Lucilius » manuel de vie a inspiré des penseurs occidentaux comme Montaigne .

SES CITATIONS :

 » Je préfère modérer mes joies que réprimer mes douleurs »

 » le style est le vêtement de la pensée.

NIETZCHE

Philosophe allemand ( 1844_1900)8

Issu d’une famille de pasteurs, il étudie la philosophie ,et devient professeur de philo à Bâle, mais doit garder d’enseigner pour raison de santé

Sa pensée philosophie est portée par la passion, au risque parfois de segure.  Le principe de sa philosophe est l’enthousiasme de de la vie et sa morale une critique des idées chrétiennes de pitié et de résignation ; il considere la religion comme un alibi devant la faiblesse humaine et le malheur, , il fustige la morale ascétique des églises et rejette Dieu .

l’oeuvre de Nietzsche est une lutte pour la sauvegarde de l’homme devant le danger de la faiblesse de la culture occidentale

Par sa finesse d’analyse psychologique , Nietzsche peut être considéré comme un précurseur de Freud.

A partir de 1879  sa santé ne lui permet pas de travailler, il vit seul et mène une vie différence en italie et dans les alpes ou il trouve l’inspiration pour ses dernières oeuvres!

GILLES DELEUZE

Philosophe français ( 1925-1995)

Il est d’abord prof de philo avant lettre assistant à la Sorbonne. Il fait exister exemplairement vie, pensée et enseignement , il se distingue en apportant un regard neuf sur l’histoire de la philosophie et de la littérature.

Son style philosophique s’applique à l’analyse esthétique dans  » l’image-mouvement, et l’image temps, il souligne l’importance d’une métaphysique en perpétuel mouvement  et suggère d’approcher les problèmes comme des multiplicités dispersées.

Il se donne la mort en 1995

«  SA CITATION

l’intérêt peut être trompé, méconnu ou trahi, mais pas le désir .

PHILOSOPHES LATIN-ALLEMAND-FRANCAIS :SENEQUE-NIETZSCHE-DELEUZE dans PHILOSOPHIE  dans PHILOSOPHIE

Publié dans PHILOSOPHIE | Pas de Commentaire »

GOETHE

Posté par sylvie le 5 juin 2008

GOETHE

Écrivain et savant allemand

Né à Francfort 28 aout 1749

décédé à Weimar 22 mars 1831

Fils d’une famille bourgeoise fortunée, Johann Wolfgang Von Goethe reçoit une éducation approfondie.  Il lit à trois ans, et connaît le latin et le grec à sept ans. Son père voulut faire de lui un juriste et l’envoyer étudier le droit à Leipzig,il y demeura trois ans.

Sa vie est ponctuée de rencontres féminines qui furent souvent à l’origine de créations poétiques.

Il se passionne pour la musique et fait la connaissance de Mozart et Beethoven. Ce dernier compose la musique pour accompagner une des oeuvres de l’écrivain  » Egmont ».

Par détendue  et la variete de ses connaissances, par ses dons de poète, romancier, critique, il rappelle les grands génies de la Renaissance.

L’évènement le plus important  pour lui fut sa rencontre avec la baronne Von Stein agee de 33 ans, et épouse de llecuyer du Prince Charles Auguste. De sept ans plus âgée que le poète, cette femme tres cultivée réussi à façonner  GOETHE ,à orienter sa passion débordante vers l’harmonie et la beauté. C’est ainsi que sur ses conseils il accorde toute son attention au monde classique et quand il se sentit fatigue par les besognes administratives et

s’enfuit en Italie ,  patrie de la beauté.

Son oeuvre immense a place l’Allemagne pendant plus d’un demi siècle au premier plan littéraire. Ses chefs d’oeuvre universel  » Faust’ et les « souffrances du jeune Werther » ont influencé toute leurre et ont traversé les générations en  conservant  intact  tout leur génie.

SES CITATIONS :

« le véritable poète a pour vocation d’accueillir en lui la splendeur du monde »

 » Il est possible que tous les faux pas conduisent à un bien inestimable »

 » il vaut mieux qu’une injustice se produise plutot que le monde soit sans loi »

 » j’aime celui qui reve l’impossible » .

Publié dans PHILOSOPHIE | Pas de Commentaire »

Posté par sylvie le 5 juin 2008

Publié dans PHILOSOPHIE | Pas de Commentaire »

QUELQUES BELLES PHOTOS A VOIR

Posté par sylvie le 3 juin 2008

diguelomener1280.jpgfn1rfyi8superbeimage8.jpglouparctique.jpgo74vw5s4.jpg

Publié dans PHILOSOPHIE | Pas de Commentaire »

PSYCHANALYSE FREUDIENNE

Posté par sylvie le 3 juin 2008

A QUI S’ADRESSE LA PSYCHANALYSE ?

Elle s’adresse d’abord aux personnes souffrant de troubles névrotiques, de conflits intérieurs qui rendent leur vie difficile et pénible. La névrose est une construction pour se défendre qui pouvait être utile à un moment de la vie mais qui peut devenir parfaitement inadaptée plus tard à l’âge adulte et causer des souffrances et des difficultés. La névrose est le champ d’action privilégié de la psychanalyse.

La psychanalyse s’adresse aussi à ceux ou celles qui souhaitent simplement, dans un désir d’évolution ou d’épanouissement personnel, se connaître mieux, choisir leur voie et atteindre une meilleure harmonie entre eux et les autres:

Qu’il s’agisse de complexes d’infériorité, d’angoisses, de phobies, de névroses,(trouble mental) de déviations, d’obsessions… Les atteintes de l’âme humaine sont multiples. La psychanalyse se propose de faire remonter du gouffre de l’inconscient les causes, l’origine du mal être. C’est une méthode de recherche destinée à révéler des éléments que l’on croit oubliés, à les faire réapparaître au grand jour afin de les identifier et de les comprendre, un peu à la manière des ethnologues qui sortent précieusement de leurs fouilles un objet fécond en informations.

Mais la tâche s’avère souvent longue et difficile. Les chemins de la connaissance ne s’ouvrent pas aisément à nous car en général nous refusons de nous avouer à nous memes les préoccupations de notre inconscient, nous les refoulons dans les abysses de notre esprit.

Nous verrons dans d’autres articles  à quoi sert la cure psychanalytique; son déroulement ; comment les psy conçoivent l’inconscient  etc ….

Publié dans PHILOSOPHIE | Pas de Commentaire »

 

pas d'histoires entre nous |
journal de la guenon du bou... |
meslivrespreferees |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Because the words are my life
| LA CULTURE ET L'UNIVERSALISME
| ENVIE DE LECTURE