• Accueil
  • > Archives pour novembre 2008

L’HISTOIRE

Posté par sylvie le 30 novembre 2008

L’HISTOIRE EST-ELLE UNE SCIENCE ?

L’historien répond à une exigence de vérité. Le problème étant qu’il raconte un passé auquel il n’a pas été présent Toutefois cette exigence de vérité ne suffit pas à faire de l’histoire une science. Toute science a pour but de dégager des constances ou lois universelles et prédictives.Or l’histoire est une discipline purement empirique, il n’y a pas de lois universelles de l’histoire comme il l’an des lois en physique. L’histoire peut seulement nous enseigner comment les choses se sont passées, et non comment elle se passeront.

EN QUOI CONSISTE L TRAVAIL DE L’HISTORIEN ?

le travail de l’historien est un travail d’interprétation : il ne s’agit pas simplement pour lui de faire une chronologie, mais d’établir le sens et l’importance des évènements ainsi que leurs relations.

Selon DILTHEY, nous expliquons la nature, c’est à dire que nous dégageons peu à peu les lois qui la régissent, mais nous comprenons la vie de l’esprit. De même l’historien ne doit pas expliquer les chaînes causales et établir des lois, mais comprendre un sens : aussi l’objectivité historique n’a t-elle rien a voir avec l’objectivité scientifique.  : etant ue interprétation, l’histoire peut et doit toujours être réécrite. En ce sens, l’histoire est surtout la façon dont l’homme s’approprie un passé qui n’est pas seulement le sien .

POURQUOI FAISONS NOUS DE L’HISTOIRE?

Certainement pas pour en tirer un enseignement  » l’histoire ne repasse pas les plats »( Marx): on ne peut tirer un enseignement que de ce qui se répète, et l’histoire ne se répète jamais.  Nous faisons de l’histoire non pour prévoir notre avenir, mais pour garder trace de notre passé, parce que nous nous posons la question de notre propre identité : c’est parce que l’homme est en quête de lui même, parce qu’il est un être inachevé qui ne sait rien de son avenir, qu’il s’intéresse à son passé. Par l’histoire, l’homme construit et maintient son identité dans le temps.

Publié dans PHILOSOPHIE | Pas de Commentaire »

RAPHAEL

Posté par sylvie le 28 novembre 2008

RAPHAEL – Peintre et architecte italien –

Formé par le Perugin  Raphael Sanzio, dit Raphael , se fait connaître grâce à l’exécution de commandes de Jules et notamment grâce à la décoration des chambres et de la galerie des Loges du Vatican.

Ses compositions comme ses madones surprennent par leur équilibre et la pureté de leur ligne. Citons  » la belle jardinière » exposée au Louvre, ou encore  » La madone à la chaise de Florence « .

Architecte, il réalise les plans du Palais Pandolfini, dessinateur, il trace une figure de Psychè et fournit les histoires cartons pour les tapisseries des actes des apôtres.

Les oeuvres de Raphael frappent les esprits de ses contemporains e ont largement influencé la production artistique occidentale des siècles suivants. La mesure et la grâce de ses tableaux, ce rapprochement qu’il effectue entre amour terrestre et amour céleste, ont ainsi été érigées en canons académiques de la sphère artistique….

Publié dans PEINTURE | Pas de Commentaire »

PENSEE DU SOIR

Posté par sylvie le 26 novembre 2008

HUMEURS CHANGEANTES

Cessons de nous plaindre du climat

de vilipender la luie,

de maudire le froid,

de regretter les beaux jours

de n’être jamais satisfait.

Sait on que, dans les îles paradisiaques

les périodes de pluie sont longues et épuisantes

Les moustiques y sont fléaux

et la nature plus ingrate

que dans les zones tempérées.

Même les plus belles choses ont leur revers.

Acceptons notre humble condition.

Publié dans PHILOSOPHIE | Pas de Commentaire »

BELLES IMAGES

Posté par sylvie le 26 novembre 2008

1626fondusariviere180.jpgblxceg31.jpg13.jpg10pvgydbonnenuiteukela.gif

Publié dans PHILOSOPHIE | Pas de Commentaire »

CITATIONS SUR LE VOYAGE

Posté par sylvie le 25 novembre 2008

E.Landon - “Le voyage est une passion autant que l’ambition ou l’amour.”
J.R.Boudou – “Rien n’est plus propice qu’un voyage pour sonder tous les aspects de l’imprévu.”
J.Royer – “Chaque voyage est le rêve d’une nouvelle naissance.”
R.Dorgelès – “Le voyage pour moi, ce n’est pas d’arriver, c’est partir. C’est l’imprévu de la prochaine escale, c’est le désir jamais comblé de connaître sans cesse autre chose, c’est demain, éternellement demain.”
A.Suarès – “Le voyageur est encore ce qui importe le plus dans un voyage.”
E.Zola – “Rien ne développe l’intelligence comme les voyages.”
Proverbe tibétain -“Le voyage est un retour vers l’essentiel.”
R.Nadelson – “La plupart des voyages trouvent leur intérêt dans l’anticipation qu’on en fait ou le souvenir qu’on en garde: la réalité se limite le plus souvent à la perte de ses bagages

.C.Baudelaire – “Mais les vrais voyageurs sont ceux-là seuls qui partent pour partir.”

Anonyme – “Voyager nous permet de constater que si les peuples ont des frontières, la bêtise humaine n’en a pas.”
J-L.Gendry – “Ce qui importe, ce n’est pas le voyager, c’est celui avec lequel on voyage.”
A.de Lamartine – “Il n’y a d’homme que celui

Publié dans LITTERATURE | Pas de Commentaire »

NIETZSCHE

Posté par sylvie le 22 novembre 2008

Né en Saxe en 1844, Nietzsche perd son père , pasteur protestant à l’âge de cinq ans. Entre mère et soeur se passent son enfance et son adolescence. Après de brillantes études de philosophie classique à Bonn, il devientà 25 ans professeur à l’Université de Bâle. Il lit à cette époque Schopenhauer et se lie d’amitié avec Wagner.

Poursuivant sa critique de la métaphysique, de la religion et de la morale, il s’éloigne de Schopenhauer et rompt avec Wagner. En outre, gravement malade, il quitte son poste de professeur à Bâle, et dès lors mène une existence errante ( Suisse, Nice, Italie), de plus en plus marquée par les tourments conjoints de la maladie et du génie, de la solitude et de l’incompréhension, ont ne parviennent à le sauver ni l’amitié de Paul Ree, ni la rencontre, à terme catastrophique pour lui,avec Lou Salomé…

En 1889 frappé de démence, il est interné, puis soigné par sa mère et sa soeur, il meurt onze ans plus tard sans avoir recouvré a raison.

D’entrée de jeu, et comme pur devoir d’abord déblayer le terrain, Nietzsche dénonce et ensuite dé construit , toutes les erreurs qui procèdent de la conceptualisation textuelle formant tous le discours métaphysiques,religieux et moraux, .

 

Publié dans PHILOSOPHIE | Pas de Commentaire »

DE NERVAL

Posté par sylvie le 7 novembre 2008

Nerval ne s’appelle pas Nerval . Le nom de son père est Labrunie, celui de sa mère Laurent.. Son père, chirurgien, rejoint la Grande Armée de Napoléon  en 1808. Avant de partir, Marie, son épouse met au monde un fils immédiatement confié à un grand oncle aubergiste, à Senlis..  Marie meurt .. Le docteur Labrunie conserve se bijoux, son portrait, mais quand il revient près d son fils tous ses objets personnels ont disparu dans la retraite de Russie.. Gérard de Nerval ne verra jamais le visage de sa mère.  Jamais en lui, l’identité de la femme n’est apparue. Sa vie entière est une quête désespérée, souvent désordonnée d’une image féminine qui s dérobe, inaccessible.

Au lycée Charlemagne, Nerval rencontre Theophile Gautier qui devient l’ami fidèle.  Il fait des études de médecin.. Il hérite de son grand père, voyage en Italie, s’installe à Paris, dans un petit hôtel ou il reçoit ses amis pour de joyeux soupers, des bals , des fêtes costumées ou la représentation de comédies des temps passés .. Le bonheur …. pas pour longtemps.

Aux ams qui viennent se divertir chez lui  se mêle une amie.. Gérard en tombe amoureux, elle s’appelle Jenny Colon, elle est comédienne… Pour elle, il utilise le reste de son héritage afin de fonder un périodique  » le Monde dramatique » qui le ruine! il vit de l’écriture d’articles pour divers journaux, ne cesse d’envoyer des lettres enflammes à Jenny qui les lit et se laisse attendrir, hesite à répondre à cet amour extrême, et finit par épouser un flûtiste en 1838:  est ce cette année là que comment à s’y confondre comme l’amorce d’un exil de la raison ? Rien ou presque n’inquiète ses proches, jusqu’au jour terrible de février 1841 ou la folie se cabre en son esprit, comme un cheval fou …

Lorsqu’il revient à la raison, il apprend a mort de Jenny.. Il décide de partir en Orient , visite les îles grecqes, l’Egypte, le Liban.. Le nom de Jenny ne le quitte pas.. Il découvre, en Grèse, l’histoire de Francesco Colonna qui se fit moine, en des temps anciens par désespoir d’amour.. 

Articles pour les journaux, composition de livrets d’opéra, rédaction de son voyage en Orient, et d’autres voyages ..Hollande, Angleterre, Allemagne, Belgique, occupent la vie de Gérard de Nerval.. Ses premières oeuvres poétiques et sa traduction de  » Faust » sont bien loin..

Plusieurs fois interné dans la clinique du docteur Blanche Nerval écrit sa dernière oeuvre  Aurelia, effectue un voyage en Allemagne..Jusqu’en Silesie pour essayer de retrouver la tombe de sa mère.. Le  25 janvier 1855 il écrit  il écrit à sa tante qui l’héberge :  » ne m’attends pas ce soir car la nuit sera noire et blanche » cette nuit là , la température descend à dix huit degrés au dessous de zéro.. Le lendemain matin, il est retrouvé  pendu à une grille .. Que l’est-il passé ?  Peut être lui a t’ont fermé la porte d’un asile pour vagabonds ? Peut être l’a t’ont attaqué, maquillant l’agression en suicide ? Peut être  est ce un accident …

Publié dans LITTERATURE | Pas de Commentaire »

CITATIONS DIVERSES

Posté par sylvie le 3 novembre 2008

Notre seule véritable liberté consiste à découvrir et à dégager la réalité spirituelle qui est en nous ….

Plus les circonstances seront contre toi, plus ta force intérieure sera  éclatante.

Même pour le simple envol d’un papillon , tout le ciel et nécessaire…

La décadence d’une société commence lorsque l’homme demande  » que va t-il arriver «   au lieu de  » que puis je faire ? »

Le charme c’est réussir à transmetre ce qu’on ne dit ps ..

L’innocence ne peut être sge et la sagess ne peut être innocente.

L’absence ne tue l’amour que s’il est malade au départ…

La fidélité ne s’affirme vraiment que la ou elle défie l’absence..

La lumière montre l’ombre et la  vérité le mystère ..

L’homme qui veut s’instruire doit livre d’abord et puis voyager pour rectifier ce qu’il a appris ..

Publié dans PHILOSOPHIE | 1 Commentaire »

MUSIQUE

Posté par sylvie le 1 novembre 2008

[

Publié dans PHILOSOPHIE | Pas de Commentaire »

 

pas d'histoires entre nous |
journal de la guenon du bou... |
meslivrespreferees |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Because the words are my life
| LA CULTURE ET L'UNIVERSALISME
| ENVIE DE LECTURE