CITATION

Posté par sylvie le 24 avril 2014

Lorsque_tout_dort

Publié dans PHILOSOPHIE | Pas de Commentaire »

QUELQUES PERSONNAGES QUI ONT MARQUE L’HISTOIRE

Posté par sylvie le 18 avril 2014

LES CURIE  :  la famille    des prix Nobel

 

S’il est un nom indissociable de la radioactivité,depuis la découverte du radium (1898) jusqu’à la    création des laboratoires de physique nucléaire, c’est bien celui des Curie.

Tout d’abord, il y’a Pierre Curie (1859-1906) et sa femme Marie (1867-1934). Tous deux, avec Henri    Becquerel, reçurent le prix Nobel de Physique, en 1903 pour leurs travaux sur la radioactivité naturelle. Cette découverte apporta d’immenses moyens d’étude sur la constitution de l’atome et du    noyau atomique, et trouva des applications multiples en physique, en chimie et en thérapeutique.

 

En 1911 Marie Curie isola le radium à l’état métallique et fut récompensée par un second Nobel, de chimie    cette fois. Sa fille Irène, qui se maria en 1926 avec un autre physicien, Frederic Joliot, découvrit en 1934 avec son mari le0rincipe même de la radioactivité    artificielle.

 

Irène et Frédéric Joliot-Curie reçurent pour leurs recherches le troisième prix Nobel de la famille,    celui de chimie, en 1935.

 

 

curielabo.jpg

 

SALVADOR DALI:  le surréalisme au quotidien

 

Peintre, graveur, et écrivain catalan, Salador Dali fut, de son vivant  » l’artiste le plus célèbre du    monde ……après Picasso. 

 

Ce fils de notaire s’est identifié,pour le meilleur et pour le pire, au surréalisme le faisant même    entrer  dans les chaumières par le biais de la télévision, et de la publicité. Les moustaches, l’accent, les excentricités de ce clown de génie sont dans toutes les mémoires. Malgré un    énorme déchet, dû à une surproduction mercantile, son oeuvre est l’une des plus audacieuses et des plus accomplies de la peinture surréaliste dont il fut le fougueux animateur de 1929 a    1939.  Il  a collaboré avec le cinéaste Luis Bunuel, mis au point une  méthode paranoïaque-critique, et transcrit ses hantises à dominante sexuelle, morbide et scatologique, sur    des toiles dont la facture académique compense la stupéfiante invention onirique.

 

 

 dali107-1280.jpg

 

CLAUDE DEBUSSY :    un maître    solitaire

 

Toute l’existence de Claude Debussy s’est déroulée à Paris, dans la plus grande discrétion.Ce n’est pas    par hasard que ses camarades du Conservatoire l’avaient surnommé le Prince des ténébres.

 

Epris de liberté, il a refusé le carcan de l’harmonie classique et les modèles du passé, ne se    reconnaissant qu’un seule maître  » le vent qui passe « . Tout lui a été bon pour écrire sa musique: l’exotisme de la Russie, de l’Espagne, de la Grèce ou de Java., mais également de Wagner et Erik    Satie. Il a pris son bien où bon lui semblait. Dans l’art vocal, il a renouvelé les traditions issues de l’aria et du lied, privilégiant une sobriété proche du langage parlé. En revanche, il a    développé au piano une richesse extrême dans les accords, les rythmes, les sonorités, donnant à sa musique la profonde sensualité qui la caractérise.

 

claudedebussyc8cy.jpg

 

CHRISTIAN DIOR : la bombe du    new-look

 

Il suffit parfois d’une seule journée pour changer un destin. C’est ce qui est arrivé à Christian Dior. A    42  ans, cet homme tranquille, au physique plutôt banal, créa sa propre maison de haute couture, sur le tard, grâce à l’appui financier de Marcel Boussac. Il lança sa première collection,    sous la neige et en pleines restrictions, le 12 février 1947 au 30 avenue Montaigne.

 

Contraste saisissant entre un Paris glacé et presque affamé et le luxe éblouissant de la bombe lancée par    Dior: la mode new-look.  Le succès fut immédiat et complet. Devant l’extrème  élégance des mannequins- tailles de guêpe, jupes longues en corolle, le tout coiffé d’immenses capelines-     les observatrices américaines s’extasièrent – «  »  Dieu veuille secourir ceux qui ont acheté avant d’av oir vu la collection de Dior, écrivit une journaliste. Il est génial, il a tout changé    ! « 

 

Toujours est-il  que la mode s’était trouvé un nouveau roi et que les retombées économiques furent    immenses, des deux côtés de l’Atlantique.

 

christian-dior.jpg

Publié dans HISTOIRE | Pas de Commentaire »

LA PHOTOGRAPHIE

Posté par sylvie le 4 avril 2014

La photographie apparaît au début du XIX siècle. Dès ses premiers balbutiements, elle se présente comme un  » miroir qui se souvient ». Pour sa capacité à fixer le réel, elle devient  l’outil privilégié des portraitistes et des conservateurs de musée et du patrimoine.

Les possibilités artistiques qu’elle offre en font tout aussi précocement un outil de création à part entière.

Son histoire est riche de ces aspects qui se nourrissent et s’interprètent.

Physicien et inventeur Nicephore Niepce est déjà concepteur d’un moteur à explosion quand il décide de s’intéresser à la fixation des images obtenues par la caméra obscura…
Il teste plusieurs substances photosensibles et obtient ses premiers résultats avec le bitume de Judée. Il réalise ses premiers clichés depuis sa fenêtre. Il faut plusieurs jours aux plaques  d’étain pour être impressionnées. Il baptise le résultat  » héliographie »…

A la mort de Niepce son associé Daguerre,abandonnant le bitume de Judée pour l’iodure d’argent ramène le temps d’exposition à environ un quart d’heure, puis à moins de deux minutes…    Il ne s’agit pas encore de la photographie que l’on doit à Willam H.Fox Talbot et à son procédé du négatif-positif, mais le daguerreotype s’imposera jusqu’au début du XXe siècle..

LES ANNEES 50

Au lendemain de la Seconde guerre mondiale, la photographie devient un art majeur …
En réaction au photo reportage d’agence dont le but est de montrer les temps forts de l’histoire en train de s’écrire, un certain nombre de photographes préfèrent le portrait de la simplicité  humaine.
Les représentants de cette photographie  humaniste posent un regard sobre sur la misère sociale comme l’américain Louis Stettner ou fixent la poésie du quotidien et la grâce des gens  ordinaires comme les Français Robert Doisneau et Henri Cartier Bresson ou bien de toute une vie vue à travers l’objectif comme avec Jacques Henri Lartigue.

LES ANNES 60

Les années 60 voient apparaître les limites de la photographie humaniste avec le courant de la photographie subjective ainsi que l’émergence de démarches plus expérimentales.

La photographie subjective :ce mouvement est né du constat que tout cliché par le choix du cadrage ,de l’angle , est toujours une représentation partielle et partiale de la réalité. Ses  représentant cherchent à capturer la réalité dans sa spontanéité,sans se soucier de mise en forme.Ils livrent des images brutes auxquelles le spectateur est invité à donner un sens..

La photographie de l’imaginaire:  un univers onirique très puissant…  L’américain Michals associe des images énigmatiques à des textes manuscrits au contenu déconcertant laissant le  spectateur-lecteur construire sa propre histoire;

LES ANNEES 70

Le photo reportage du renouveau: si le développement de la télévision aboutit à la crise du photoreportage,celui ci se renouvelle surtout en France… Les photographes s’organisent et fondent  l’agence Gamma afin de produire l’image symbolique de l’instant vécu…  Les photographes abandonnent le sensationnalisme et privilégient l’aspect personnel, leur ton est plus pessimiste et  plus engagé…

LA PHOTOGRAPHIE AUJOURD’HUI

Les années 80 voient d’une part la confirmation de la photographie comme moyen d’immortaliser et de commercialiser des happenings d’art contemporain et d’autre part, l’épanouissement de recherches  radicales sur l’érotisme et sur l’abjection

L’érotisme : Helmut Newton photographe de mode transcende des modèles déjà choisis pour leur perfection en vue de créer des images de femmes sublimées a en être irréelles.
Herb Ritts qui a aussi travaillé pour de grands noms du spectacle tels que Madonna, applique les mêmes principes au nu masculin offrant des images de couples d’hommes sensuelles sans être  choquantes.

Le Pastiche : la photographie permet de tout faire même d’imiter la peinture.


l’horreur..  LA PHOTOGRAPHIE dans DIVERS CHivGfbPAKY4u9NEMn0JjP2LIzU LARTIGUE

mYfY7XrhA5enVAk0-qkNADdYp-o dans DIVERS  NEWTON

DOISNEAU MIMsIO0Q_-hRrHWg9m1WnWn1DXo DOISNEAU

..   LARTIGUE

NEWTON

RAnMveX2EykAjbScEseHi3Zr3pw DOISNEAU  DOISNEAU

Publié dans DIVERS | Pas de Commentaire »

 

pas d'histoires entre nous |
journal de la guenon du bou... |
meslivrespreferees |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Because the words are my life
| LA CULTURE ET L'UNIVERSALISME
| ENVIE DE LECTURE