• Accueil
  • > Archives pour juillet 2014

REFLEXIONS SUR LE TEMPS

Posté par sylvie le 27 juillet 2014

Le temps aux plus belles choses

Se plait à faire un affront

Il saura faner vos roses

Comme il a ridé mon front »…… disait le vieux Corneille à quelque jeune fille…

 

« Sous le pont Mirabeau coule la Seine

Et nos amour

s Faut-il qu’il m’en souvienne »…. disait Apollinaire…

 

Le passé…était-il une clôture pour une zone interdite… ou était-ce…une ouverture vers une vie inédite?

Le présent est-il un…tremplin te propulsant vers demain… ou est-ce…une simple gare pour que tu t’y égares?

 

Le futur…sera-t-il une envolée vers tes rêves non réalisés…

ou sera-t-il la marche funéraire de tes projets à ne pas faire?

Une seconde…est-ce l’éternité d’une émotion qui te fait vibrer…

ou est-ce…une petite particule dans laquelle rien ne s’articule?

 

Une minute…est-elle assez pour aimer quelqu’un que tu auras croisé

… ou est-ce… un peu trop fugitif pour en devenir captif?

Une heure…est-ce une seconde que tu veux te conserver…

ou est-ce…une éternité pour agrandir ton monde?

 

Le temps…calculable mais jamais palpable… le temps…qui n’est rien si tu n’y mets pas du tien.

FEMME PENSIVE 1

Publié dans DIVERS | Pas de Commentaire »

BLOG EN PAUSE

Posté par sylvie le 16 juillet 2014

Un coucou à tous mes lecteurs….

Je serai un peu moins présente en cette période estivale ..L’été étant propice à la plage, au soleil  etc… Pour ne pas être completement déconnectée, je viendrais de temps en temps avec un  nouvel article.

Je vous souhaite un bon été à tous!FEMME AVEC LES MOUETTES

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

LA ROSE

Posté par sylvie le 11 juillet 2014

 

rose 2

 

Quand la rose s’entr’ouvre, heureuse d’être belle,
De son premier regard elle enchante autour d’elle
Et le bosquet natal et les airs et le jour.
Dès l’aube elle sourit ; la brise avec amour
Sur le buisson la berce, et sa jeune aile errante
Se charge en la touchant d’une odeur enivrante ;
Confiante, la fleur livre à tous son trésor.
Pour la mieux respirer en passant on s’incline ;
Nous sommes déjà loin, mais la senteur divine
Se répand sur nos pas et nous parfume encor.
Louise Ackermann

Publié dans POESIE | Pas de Commentaire »

 

pas d'histoires entre nous |
journal de la guenon du bou... |
meslivrespreferees |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Because the words are my life
| LA CULTURE ET L'UNIVERSALISME
| ENVIE DE LECTURE